Commentaire de: Legrand [Visiteur] Email · http://www.electropollutions.eu
*****
Bonjour et merci pour ces informations, cette sensibilisation car le public reste sans précautions la plupart du temps, et comme vous je pense que le principe ALARA doit s'appliquer dans le cas de la pollution électromagnétique. Ancien directeur opérationnel d'une Société de Services informatique, Architecte en Systèmes d'informations de formation, je suis devenu électrosensible au bout de 15 ans d' activité professionnelle intensive à proximité d'écrans informatiques, d'onduleurs, de transformateurs etc.. et ayant utilisé un téléphone portable depuis 1990. J'ai déclenché à l'âge de 30 ans une maladie de Méniere Sévère avec destruction de l'oreille interne gauche et perte totale d'équilibre. J'ai donc perdu mon emploi, connu la fin de droits aux assédic, et toutes les galères possibles . Alors un conseil, si vous avez remarqué : Une variation de la tension artérielle, une chute de l’immunité, une mauvaise récupération lors de votre sommeil, une hypersensibilité, trop de stress et d’irritabilité, des vertiges, des maux de têtes, des nausées, un état dépressif, des troubles de la concentration et de la vigilance, une fatigue chronique, un amaigrissement des animaux et le refus de s’alimenter, que vos plantes dépérissent toujours aux mêmes endroits. Vous vivez certainement dans un environnement électromagnétique artificiel appelé aussi Electrosmog. N’hésitez pas à faire réaliser une étude écobiologique ou biotique comprenant des mesures de détections de pollutions électriques et électromagnétiques ainsi que la détection des champs magnétiques terrestre. Vous subissez peut-être sans le savoir, l'influence des champs électriques et électromagnétiques, des champs hyperfréquences ( micro-ondes, gsm, portable, wifi, téléphone DECT,UMTS 3G etc..) de champs magnétiques terrestre, de zone géopathogènes ..... Demandez une étude écobiologique...
23/04/09 @ 12:24

Les commentaires sont fermés pour cet article.

« Plus de personnes sensibles aux ondes UMTSTémoignage anonyme »